Volvo V60, V70

Revue Technique Automobile Volvo 440-460-480 essence: Alimentation par carburateur

Contrôle de la pression d'alimentation

  • Faire tourner le moteur au ralenti afin de remplir la cuve du carburateur.
  • Arrêter le moteur.
  • Débrancher le départ de pompe à essence et brancher un manomètre (utiliser un tuyau transparent).
  • Le manomètre étant le plus haut possible (tuyauterie sensiblement verticale), mettre le moteur en route et le laisser tourner à 1 000 tr/min.
  • Relever la valeur de la pression.

    Si elle est trop élevée, ajouter des cales d'épaisseur entre la pompe et la bride d'isolation.

Si la pression est trop faible, contrôler la canalisation d'arrivée, le filtre à carburant.

  • Laisser tourner le moteur jusqu'à la stabilisation de la pression.
  • Pincer la canalisation de retour.
  • Relever la montée en pression.
  • Si la pression ne monte pas, contrôler que le carburant sort bien de la pompe à essence et l'état du tuyau de retour (coude, écrasement, etc ;).

Circuit de ralenti

L'essence arrive par le canal (1 ), est dosée par le gicleur de ralenti (g) puis émulsionnée par l'air traversant le calibrage (u). L'essence est pulvérisée à sa sortie dans le corps du carburateur par l'orifice (3) qui fonctionne seulement au ralenti, et la fente (2) pendant la progression.

La vis de richesse (b) règle la richesse du mélange au ralenti.

Carburateur solex 28-34 z 10

Constitution et fonctionnement

Carburateur à double corps à ouverture mécanique décalée avec dispositif de départ à froid à commande manuelle sur le premier corps.

Le circuit de ralenti possède une résistance électrique de réchauffage.

Dispositif de depart a froid

L'enrichissement est obtenu par la fermeture du volet excentré commandé par l'intermédiaire de la came (1) et du levier (2). Le levier (3) provoque en même temps l'entrebâillement du papillon des gaz du premier corps. Un système de levier interdit l'ouverture du deuxième corps mécaniquement.

Carburateur solex 28-34 z 10 : départ à froid
Carburateur solex 28-34 z 10 : départ à froid

1. Came - 2. Levier - 3. Levier d'entrebâillement.

Circuit d'alimentation (moteur à carburateur)

7. Réservoir - 2. Support - 3. Goulotte de remplissage -

7. Réservoir - 2. Support - 3. Goulotte de remplissage - 4. Pompe a carburant - 5. Jauge à carburant - 6. Joint - 7. Condenseur - 8. Canalisation d'alimentation - 9. Canalisation de retour.

Carburateur solex 28-34 z 10

7. Couvercle - 2. Corps -

7. Couvercle - 2. Corps - 3. Embase -4. Tubes d'émulsion -5. Filtre -6. Pointeau - 7. Flotteur - 8. Vis de réglage d'o.P. - 9. Dispositif d'o.V.A.D. - 10. Dispositif d'anti-calage - 77. Enrichisseur de puissance - 12. Clapet de dégazage - 13. Commande des gaz.

Circuit de progression 2ecorps

Le papillon du 2 corps, légèrement ouvert, découvre l'orifice qui est alimenté en essence par le gicleur (g2) et en air par le calibreur (u2).

Circuit de marche normale

En marche normale, l'essence nécessaire au fonctionnement du moteur est fournie par les gicleurs principaux (gg).

Le dosage air-essence est réalisé par les ajutages d'automaticité (a) et les tubes d'émulsions (s).

Circuit de pompe de reprise

La pompe de reprise est à commande mécanique. En position ralenti, papillon des gaz fermé, la membrane (m), repoussée vers l'extérieur sous l'effet du ressort (r), permet le remplissage du corps de pompe. La membrane (m) est en liaison avec l'accélérateur par une came reliée à l'axe du papillon. Lorsque l'on ouvre le papillon des gaz, le mouvement instantané de la membrane (m) chasse l'essence à travers un clapet à bille et un injecteur calibré (i) débouchant à l'entrée de la buse (k). Le calibrage de l'injecteur règle la vitesse d'injection. La course de pompe n'est pas réglable.

Circuit d'enrichisseur de puissance

L'enrichisseur de puissance agit en fonction de la dépression régnant dans la tubulure d'admission et du tarage du ressort (2) afin de pouvoir  enrichir le mélange par l'ouverture du clapet (3).

Carburateur solex 28-34 z 10 : circuit de ralenti, marche normale et
Carburateur solex 28-34 z 10 : circuit de ralenti, marche normale et progression

A. Automaticités - u. Calibrage d'air de ralenti 1e r corps - us. Calibrage de progression du 2e corps -gg. Gicleurs principaux - k buses - f. Flotteur - p. Pointeau - g. Gicleur de ralenti et progression 1e r corps - g2. Gicleur de progression 2e corps - b. Vis de richesse - s. Tubes d'émulsion -1. Canal de ralenti -2. Fente de progression - 3. Trou de vis de richesse -4. Trou de progression 2e corps.

Le clapet (3) est influencé :

  • Par la dépression régnant dans la tubulure d'admission appliquée à la membrane (m 1 ) par l'intermédiaire d'un canal ; par le ressort.

Dans les conditions déterminées de charge et de régime, le ressort (2) devient prépondérant et repousse le clapet (3). L'essence provenant de la cuve à niveau constant (4), calibrée par le gicleur (ce), rejoint le circuit principal, contribuant ainsi à enrichir le mélange.

Circuit d'enrichisseur de pointe (econostat)

A pleine charge et vers le régime maxi, la dépression aspire directement dans la cuve au travers du calibrage (ce 1 ) et l'air au travers du calibrage (u3). Le mélange ainsi émulsionné est dirigé au-dessus de la buse par l'orifice calibré (5).

Carburateur solex 28-34 z 10 : circuit de pompe de reprise, enrichisseur de
Carburateur solex 28-34 z 10 : circuit de pompe de reprise, enrichisseur de puissance et enrlchisseur de pointe.

Contrôles et réglages

Niveau de cuve

  • Déposer le couvercle de cuve.
  • Retourner le couvercle et vérifier le niveau entre le plan de joint et la partie extérieure du flotteur, bille du pointeau enfoncée (voir photo).
  • Si besoin est, déformer la languette du flotteur afin de régler le niveau de cuve

Contrôle du niveau de cuve.
Contrôle du niveau de cuve.

Contrôle de dégazage de la cuve
Contrôle de dégazage de la cuve

Flèche : soupape -1. Levier de dégazage à déformer en cas de valeur incorrecte.

Réglage de la richesse.
Réglage de la richesse.

Réglage du régime de ralenti.
Réglage du régime de ralenti.

Degazage de cuve

  • Veiller à ce que le papillon des gaz soit bien fermé.
  • Mesurer la distance entre le levier de dégazage et le corps. La valeur doit être comprise entre 2 et 4 mm.

    Dans le cas où la valeur n'est pas correcte, déformer le levier de dégazage pour obtenir une distance adéquate.

Ouverture positive (o.P.)

  • Déposer le carburateur.
  • Fermer le volet de départ en tirant à fond le levier de commande.
  • Mesurer avec une pige 01 mm.

    L'ouverture du papillon des gaz du 1e r corps.

  • Régler, si nécessaire, la vis (2) pour obtenir la valeur prescrite.

Entrebaillement du volet de depart (o.V.A.D.)

  • Fermer le volet de départ.
  • Mesurer la cote (x) entre la vis de butée et le levier
  • Si besoin est, agir sur la vis (1) pour obtenir la valeur prescrite.
  • A l'aide d'un tournevis, pousser le levier de commande du papillon à fond. La tige de commande est ainsi rentrée totalement dans la capsule : simulation de départ à froid.
  • Avec une pige de diamètre 2,2 +- 0,1 mm, contrôler l'ouverture du volet de départ.

Réglage du ralenti

Conditions prealables

Le dispositif de départ à froid doit être hors service.

Le moteur doit être à sa température normale de fonctionnement : pour cela, faire tourner le moteur à 2 000 tr/mn environ jusqu'à l'ouverture du thermostat, mais ne pas le laisser s'échauffer seul au ralenti car, lorsqu'un moteur vient de tourner plusieurs minutes au ralenti, la mesure du taux de co n'est plus valable.

La vitesse de ralenti doit correspondre aux prescriptions du constructeur.

Le filtre à air doit être en place, avec une cartouche propre.

Le système d'allumage doit être en bon état et parfaitement réglé. Il ne doit pas y avoir de prise d'air additionnelle (tuyaux de dépression, joint d'embase, etc...).

L'ensemble du système d'échappement ne doit pas présenter de fuite importante.

Aucun appareil gros consommateur d'électricité ne doit être en fonctionnement (motoventilateur, phares, lunette dégivrante, etc...).

Reglage du regime

  • Régler le régime de ralenti en agissant sur la vis-butée du papillon de façon à obtenir la valeur prescrite.

Reglage de la richesse

Ce réglage ne peut être effectué que si l'on dispose de l'outillage nécessaire.

Toutefois à titre de dépannage.

Il est possible d'opérer sans ce matériel (voir paragraphe cidessous).

Sans analyseur

Le régime de ralenti étant réglé à la valeur prescrite :

  • Déposer le capuchon d'inviolabilité de la vis de richesse et en agissant sur celle-ci, chercher le régime maximum.
  • Remonter le régime de ralenti de 50 tr/mn à l'aide de la vis butée pour ensuite le faire chuter de cette même valeur par la vis de richesse.
  • Le réglage achevé, replacer un capuchon d'inviolabilité neuf.

Avec analyseur

Le régime de ralenti étant réglé à la valeur prescrite :

  • Déposer le capuchon d'inviolabilité de la vis de richesse et agir sur celle-ci, afin d'obtenir la teneur en co prescrite.
  • Retoucher le réglage du régime de ralenti à l'aide de la vis butée si nécessaire.
  • Répéter ces deux opérations jusqu'à obtenir satisfaction des valeurs (régime et % co).
  • Le réglage achevé, replacer un capuchon d'inviolabilité neuf.
    Allumage
    Constitution et fonctionnement de l'allumage électronique intégral (aei)V Ce type d'allumage qui équipe la gamme des Volvo série 400 a nécessité l'adop ...

    Alimentation par injection multipoints siemens
    ...

    D'autres materiaux:

    Système audio hu-803
    Marche/arrêt (enfoncez) volume (tournez) Basse - poussez et tournez aigus - poussez, tirez et tournez Régulateur d'évanouissement - enfoncez et tournez balance gauche/droite - poussez, tirez et tournez Volume central - poussez et tournez niveau effet de v ...

    Principe de fonctionnement
    L'efficacité d'un freinage est la plus grande lorsque le frottement entre le pneumatique et le sol est maximum. Lors du freinage, le pneu seMet à glisser par rapport au sol, sa vitesse périphérique devient alors inférieure à la vitesse du véhic ...

    Généralités
    Programme d'entretien Volvo Afin de conserver le haut niveau de sécurité routière, de fonctionnement et la fiabilité de la voiture, il convient de respecter le programme d'entretien indiqué dans le carnet d'entretien et de garantie. Volvo recommande de confie ...

    Categorie