Volvo V60, V70

Revue Technique Automobile Volvo 440-460-480 essence: Constitution et fonctionnement

Injection - allumage bosch lh-jetronlc
Injection - allumage bosch lh-jetronlc

1. Réservoir - 2 ; filtre - 3. Pompe à carburant - 4. Régulateur de pression - 5. Injecteurs - 6. Calculateur électronique - 7. Débitmètre à (ils chauds - 8. Contacteur de papillon - 9. Sonde de température moteur - 10. Régulateur de ralenti - 11. Sonde lambda.

Ce système d'injection intermittant fonctionnant à basse pression, est commandé par la vitesse de rotation et par la quantité d'air aspirée par le moteur.

Le carburant, aspiré du réservoir en permanence au travers d'un filtre (2) vers les injecteurs (5). Un régulateur de pression (4), taré à 3 bars, asservi à la pression régnant dans le répartiteur d'admission d'air, maintient la pression du carburant aux injecteurs, constante pour une pression donnée dans le répartiteur.

Pour déterminer les besoins en combustible du moteur et maintenir une richesseconstante, le calculateur électroniqueV d'injection (6), analyse les informations suivantes : - quantité d'air aspiré : débitmètre (7) à fils chauds ; vitesse de rotation et position du moteur : capteur de volant moteur ; température du moteur : thermistance (9) ; position du papillon : boîtier contacteurs (8).

En fonction de cette analyse, le calculateur d'injection commande simultanément les injecteurs, ceux-ci pulvérisant le carburant en amont des soupapes d'admission.

Afin qu'il n'y ait pas d'entrée d'air non comptabilisée par le débitmètre, une étanchéité parfaite doit être garantie sur l'ensemble du circuit d'admission d'air.

Marche normale

La pompe à essence aspire le carburant dans le réservoir et l'envoie sous pression, environ 5 bars, à la rampe d'injecteurs et aux injecteurs par l'intermédiaire d'un filtre. A l'extrémité de la rampe un régulateur détermine la pression d'essence dans la rampe d'injection.

Le boîtier électronique reçoit du contacteur et du potentiomètre de papillon des informations sur la position de celui-ci. Il reçoit également une information sur la quantité d'air admise dans les cylindres.

Cette information est donnée par le débitmètre d'air du type à fil chaud.

Ce procédé permet de mesurer la masse d'air aspirée par le moteur indépendamment de la pression atmosphérique et de la température de l'air. La masse d'air aspirée par le moteur passe par un fil mince chauffé électriquement et intégré au débitmètre. Le fil chaud est toujours maintenu à une température constante grâce à un système électronique de commande. Si la masse d'air aspirée par le moteur augmente, le fil chaud aura tendance à être refroidi. Pour garder le fil chaud à température constante, l'électronique de commande augmente le courant de chauffage. Ce courant de chauffage est ainsi une mesure pour la masse d'air aspirée par le moteur. C'est la tension nécessaire au maintien de la température constante qui détermine la masse d'air aspiré par le moteur.

Le boîtier électronique reçoit aussi des informations sur la température du liquide de refroidissement et sur celle de l'air admis.

En fonction de toutes ces informations, le boîtier électronique envoie une impulsion aux injecteurs permettant à l'essence d'être pulvérisée dans la tubulure d'admission.

Contrôle des injecteurs repérage des bornes du connecteur du faisceau
Contrôle des injecteurs repérage des bornes du connecteur du faisceau

Ralenti et dispositif de depart a froid

Une dérivation au niveau du papillon des gaz assure un passage d'air pour le fonctionnement au ralenti.

Ce passage est modulé par des soupapes qui ont pour rôle de réguler le régime moteur à une valeur déterminée.

Au nombre de 2, l'une agit seulement lorsque la température du liquide de refroidissement est inférieure à 50 'c (départ à froid) et l'autre sur toute la plage de température (ralenti). Ces deux soupapes sont commandées par le boîtier électronique en fonction des informations qu'il reçoit par :

  • Un interrupteur de climatiseur ;
  • Un contacteur d'embrayage ;
  • Une unité de commande électrique qui détecte la consommation électrique générale du véhicule ;
  • Le contacteur de papillon des gaz ;
  • Le capteur de régime (placé dans l'allumeur) ;
  • Un manocontact de direction assistée :
  • Un thermocontact d'eau.
    Alimentation par injection multipoints bosch
    ...

    Contrôles et réglages
    Controle des pressions Le branchement du manomètre et les contrôles des pressions s'effectuent de la même manière quePour l'injection multipoints siemens (se reporter aux ...

    D'autres materiaux:

    Remorquage
    Avant de remorquer la voiture, vérifiez quelle est la vitesse maximum de remorquage autorisée. Insérez la télécommande dans le contacteur d'allumage pour déverrouiller le blocage du volant et permettre de diriger la voiture, voir page 84. La t&e ...

    Constitution et fonctionnement
    Les Volvo 400 avec le moteur b18 u sont équipées d'un système d'injection monopoint siemens. Ce moteur ainsi équipé est destiné à remplacer les précédentes motorisations à carburateur. C'est un système d'injection i ...

    Remplacement de la crépine-filtre
    Débrancher la tresse de masse de la batterie. Déposer la batterie. Déposer le support de batterie. Soutenir la transmission automatique à l'aide d'un palan. Déposer la vis du support de transmission automatique. Lever le véhicule et le pla ...

    Categorie